Hautes résolutions

Une nouvelle année végé


Fridge Twenty-three: Yvan http://fridgelove.wordpress.com

Si la dernière semaine de décembre est celle des bilans, la blogosphère se nourrit de résolutions pour commencer l’année. Alors que Catherine Lefebvre encourage les beaux emballages en 2011, nombreux sont ceux qui, comme Marie-Claude Lortie, partagent leurs 10 résolutions alimentaires.  Parmi toutes les résolutions des blogueurs bouffe, c’est celle de Mariève Savaria qui m’a le plus intéressée : Mariève décidé d’être végan pour les trente prochains jours et de partager avec nous ses repas sans viande. Inspirant !

21 (ou 30) jours pour tomber en amour

Pendant que Mariève amorçait ses fréquentations avec le véganisme, le Physicians Committee for Responsible Medicine lançait hier son « 21 Days Vegan Kickstart« . Application iPhone, liste d’épicerie, menus, recettes, webcasts, conseils de vedettes, forums. Bref, on vous met ça tout cuit dans le bec. Même sans suivre le programme à la lettre, les outils du PCRM sont inspirants pour quiconque veut réduire sa consommation de produits d’origine animale.

Parce que flirter avec le végétarisme ne demande pas de divorcer de la viande. Pas besoin de faire d’acte d’apostasie sur tous les produits d’origine animale pour réduire la souffrance, la pollution et améliorer sa santé. Manger un peu moins de viande, c’est mieux qu’en manger beaucoup. On peut imaginer une ligne continue du carnivore qui mange de la viande trois fois par jour au végan. L’idée, c’est de s’approcher du mieux qu’on peut du véganisme. Sans s’engager comme Mariève à être complètement végan pour le prochain mois (ou pour la vie), on peut profiter de la nouvelle année pour essayer réduire sa consommation de produits d’origine animale. Quelques pistes :

On peut aussi essayer de véganiser quelques unes de ses recettes habituelles. Dans plein de cas, la présence de produits d’origine animale ne fait aucune différence au niveau du goût:

  • Oeufs : bien souvent, les recettes de pain ou de gâteau végan contiennent de la compote de pommes ou des bananes qui remplacent bien les oeufs. On peut aussi utiliser du egg replacer mais c’est assez cher. Il existe plusieurs trucs du genre graines de lin mais ce que j’ai trouvé de plus efficace, c’est 3 cuillers à table de tofu soyeux et 1/4 de cuiller à thé de poudre à pâte pour chaque oeuf. (Attention de ne pas confondre le tofu soyeux avec le tofu ordinaire. Ça ressemble à ça ou ça ).
  • Lait : c’est le plus facile. En plus du lait de soya, on trouve facilement du lait d’amande, de riz, de chanvre. J’ai tendance à préférer les laits enrichis en calcium et en B12 (pour le même prix, pourquoi pas ?!). Pour le café, on trouve maintenant des mélanges de lait de soya « barrista » qui moussent mieux que le lait ordinaire. J’aime beaucoup le So Nice.
  • Crème : j’utilise souvent du lait de coco, même dans le gratin dauphinois. Sinon, la crème de cuisson Belsoy fonctionne très bien. Dans les desserts et la crème glacée, j’utilise les creamers comme ceux de So Nice et de Silk.
  • Beurre : Dans la plupart des cas, on peut remplacer le beurre par de l’huile. Quand je ne veux pas de goût d’olive, j’utilise de l’huile de pépins de raisins pour la cuisson. Quand on a besoin de gras solide, on peut se tourner vers l’huile de coco ou la margarine mais ces deux produits ont par contre un pourcentage assez élevé de gras saturés. Mieux vaut simplement prendre de l’huile et la mettre au congélateur (ça marche, je vous assure!)
  • Gélatine : On remplace une feuille de gélatine par 1/6 de c à thé d’agar agar (mettons une pincée). 2g d’agar agar suffisent pour gélifier un litre de liquide. Il faut faire bouillir environ une minute, puis réfrigérer. L’agar agar est une algue aux propriétés gélifiantes. Alors que la gélatine, c’est ça.
  • Fromage : Les végétaliens peuvent probablement oublier les vins et fromages (ou se rabattre sur le pain et le vin). Il existe quelques « fauxmages » sur le marché qui donnent un résultat pas mal lorsque cuits mais qui ne sont pas très bon crus. Le Daiya a gagné plein de prix et peut être acheté en-ligne chez Viva Granola (Viva Granola ouvrira d’ailleurs bientôt une boutique sur St-Laurent, à suivre). Sinon, le Sheese est correct et peut être trouvé plus facilement. D’autres fromages peuvent être remplacés par des versions « home made ». Je fais souvent de la ricotta comme celle-ci ou du chèvre comme ça (en remplaçant les noix de pin par des noix de cachous). Sur mes pâtes, j’aime bien mettre de la levure alimentaire à la place du parmesan.

C’est bien beau tout ça mais pourquoi devenir végé ? Pour l’environnement, pour réduire la souffrance animale et aussi pour être en meilleure santé. On explique tout ça simplement ici. On peut également relire ce billet de Martin sur la souffrance inutile ou celui-ci où j’explique comment on sait que les animaux souffrent.  Passeport Santé a préparé un dossier très complet sur les risques et bienfaits des diètes végé. Et si je n’avais qu’un seul livre à recommander, ce serait Eating Animals de Jonathan Safran Foer bientôt disponible en français. J’en parlais ici.

Bonne année !