Brunch pour une vieille branche

Ce midi, je recevais une douzaine d’amis pour partager avec moi mon brunch d’anniversaire. L’occasion était parfaite pour tester quelques recettes de Vegan Brunch de Isa Chandra Moskowitz, la Julia Child végan, auteur du célèbre Veganomicon. Émilie m’a prêté ce livre il y a un bon moment et je ne suis toujours pas capable de le lui rendre. J’ai littéralement envie de tout essayer, des omelettes au tofu aux crêpes en passant par les muffins, les pains, les sauces et les smoothies.

J’ai préparé les muffins au citron-pavot qui ont été un vrai succès. J’ai suivi la recette à la lettre mais elle serait sans doute encore meilleure si on utilisait de la farine d’épeautre au lieu de la farine blanche et du nectar d’agave plutôt que le sucre raffiné. J’ai aussi fait du tofu brouillé accompagné de pommes de terres grillées de « bacon » de tempeh (la recette est similaire à celle-ci). Quelques ovivores(!) ont trouvé le tofu brouillé un peu caoutchouteux, mais les consommateurs de caoutchouc et les autres invités ont bien aimé. Le bacon de tempeh en a surpris quelques uns, mais on en a aussi redemandé. Pour les habitués des brunchs végans, ça ressemblait beaucoup ce qu’on nous sert Aux Vivres. Ensuite, Martin (qui s’est aussi tapé toute la vaisselle – c’est mon anniversaire après tout), nous a fait des gaufres Chelsea à l’ancienne . Elles sont délicieuses lorsqu’elles viennent d’être cuites, mais deviennent rapidement assez dures. Ianik a proposé qu’on les recycle en crampons pour les bottes d’hiver. Heureusement, une divine crème de cachous à l’érable les accompagnait et parvenait à les ramollir (un peu).

Reste que le plat le plus populaire a été la tarte aux carottes et millet qui ne venait pas de Vegan Brunch mais d’Émilie, qui elle tenait la recette d’Adrienne qui l’aurait eu de Sigrid (!). On peut lui reprocher de contenir trop de soya (et particulièrement de soya soyeux qui n’est jamais bio) mais  elle reste absolument incroyable, de loin ma tarte végé favorite à vie. Elle se prépare en 20 minutes et surtout, ne requiert pas de pâte (je ne sais pas faire les pâtes…). La voici :

Tarte aux carottes et millet.

Pour une tarte « standard » d’environ 8 pouces (20 cm) / 6 à 8 personnes.

  • 2 tasses (500 ml) de carottes râpées
  • 1 tasse de millet cuit (on peut remplacer le millet par du bulgur ou de la quinoa. Avec la quinoa, la tarte se tiendra cependant moins bien)
  • 1/3 de tasse (85 ml) d’huile d’olive
  • 1 tasse (250 ml) de tofu soyeux
  • 1 tasse (250 ml) de levure alimentaire
  • 1 tasse (250 ml) de fromage de soya râpé (je n’aime pas tellement le fromage végan, mais le Sheese au cheddar est vraiment bien)
  • 1/4 tasse (60 ml) de tamari
  • 1 oignon haché finement
  • 2 gousses d’ail
  • Un peu de fines herbes (thym, marjolaine, basilic)
  • Un peu de Cayenne ou de Sambal Olek
  • Sel, poivre.

Préchauffer le four à 350F (175C)

Cuire les carottes à la vapeur pendant 10 minutes.
Les ajouter aux autres ingrédients.
Placer dans une assiette à tarte huilée et cuire 40 minutes.
Se sert froide ou chaude, et peut être préparée la veille.

Ajout :

Pour rester dans la thématique brunch, un vieux billet à l’intention des ovivores qui se demanderaient pourquoi il faut éviter de manger des oeufs.

Publicités