Pad thai cru

Marché de nuit, Bangkok

Cette semaine, le Marché solidaire Frontenac m’a invitée à faire une démo culinaire. C’est pas parce que le mercure a décidé d’aller se pavaner autour des 40 degrés que les légumes, eux, arrêtent de pousser. Alors qu’est-ce qu’on peut bien cuisiner quand il fait chaud ? Du cru, évidemment. Et qu’est-ce qu’on prépare quand on a envie de faire sa fraiche avec du cru ? Un pad thaï.

Il existe des tonnes de recettes de pad thaï cru et bien souvent, la base est la même. Les nouilles sont faites à partir de courgettes qu’on a coupées finement, auxquelles on ajoute des légumes et une sauce sucrée-piquante.

Le secret pour faire des nouilles de courgettes ? De la patience, une mandoline ou le meilleur ami des crudivores : le spiralizer. Oui, c’est une autre bébelle de plastique qui prend de la place dans les armoires. Mais c’est une bébelle qui rend le panier bio beaucoup plus facile à vider. Une fois transformées en nouilles, les betteraves, carottes, courgettes et concombres sont encore plus faciles à manger. On trouve des spiralizer dans toutes les cuisineries, mais on peut aussi en trouver dans le quartier chinois pour une vingtaine de dollars (profitez-en pour acheter du daïkon et jicama, également excellents en nouilles).

La recette que j’ai préparée au marché est librement inspirée de celle de Jae dans Ripe From Around Here. N’hésitez pas à l’adapter à votre tour !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour 4 personnes

  • 2 courgettes moyennes, en nouilles
  • 2 carottes, en nouilles
  • ½ tasse d’oignon vert (échalote) haché finement
  • 1 poivron moyen en julienne
  • 1 tasse de chou rouge haché finement
  • 1 pomme verte en julienne
  • 1 tasse de chou fleur en petits morceaux

Tout mettre dans un grand bol

Sauce :

  • 4 dates trempées dans l’eau tiède pendant une trentaine de minutes (on peut remplacer par des tomates séchées)
  • ½ tasse de beurre de noix (amandes, cajous ou même arachides)
  • 3 càtb de nectar d’agave, sirop d’érable ou miel
  • 3 càtb de tamari (sauce soya)
  • jus d’une lime
  • 1 càtb de sambal olek (ou un peu de piment frais, au goût).

Placer les ingrédients dans un robot et mélanger jusqu’à ce que ça ait l’air d’une sauce. Si elle est trop épaisse, ajouter un peu d’eau. Verser sur les légumes. Bien mélanger.

Garnir de morceaux de tomates, de coriandre, de graines de sésame et de graines de tournesol. Servir et attendre les demandes en mariage.