Un écolo devrait être végan

Un écolo devrait être végan. C’est ce qu’explique le Dr Richard Oppenlander dans sa conférence Food Choices : Why Eating Local, « Less » Meat, and Taking Baby Steps Won’t Work tirée de son essai du même nom. Oppenlander s’est fait connaître du grand public il y a deux ans avec le best seller Comfortably Unaware : What We Choose to Eat Is Killing Us and Our Planet et s’intéresse aux questions environnementales liées à l’alimentation depuis les années 70. C’est l’un des rares auteurs à non seulement condamner l’élevage industriel mais toutes les formes de production de protéines animales.

En fait, c’est surtout utilisation du mot « sustainable » (durable) qui fait grincer des dents celui qui est également dentiste au Michigan. Il montre qu’à l’heure actuelle, on trouve moyen de rendre « durable » tout ce qu’on a envie de manger mais qu’à la base, produire des végétaux pour produire des animaux ne sera jamais réellement durable si on prend en compte l’effet de ces production sur l’utilisation des ressources et l’émissions de C02. « True sustainability related to food choices can really only be defined in one way: choose the foods that are in the best interest of our planet ».

 

Publicités