Amuse bouche > 25 juillet

Revue de presse

Qu’a-t-on écrit sur les questions liées à l’éthique et l’alimentation au cours des dernières semaines ?

La théorie

Au Québec, 13% des revenus des agriculteurs proviennent de subventions. Un problème pour certains, une nécessité pour l’autre. Un autre bon dossier dans La Presse ce matin. Ou bien les bons journalistes ne prennent pas de vacances, ou bien on considère que les sujets qui touchent l’alimentation comme de bons dossiers lights pour l’été.

Les exigences des consommateurs sont toujours plus élevées, mais le

prix des aliments, lui, doit demeurer bas. L’équation est impossible. » Un excellent dossier sur l’agriculture au Québec dans La Presse.

Bio : Québec veut 20% de plus de terres agricoles et 500 producteurs de plus d’ici 2015.

Acheter local, c’est bien. Penser avant d’acheter, c’est mieux. Un « vieil » article de Salon.com qui nous rappelle que tout n’est pas vert dans la cour du voisin.

Bio, local et tout ça, c’est pas mal nouveau dans le discours Québécois. Comment en est-on arrivés là ? Sur TOU.TV, « La grande révolution de l’alimentation » une série en quatre épisodes sur l’évolution de notre façon de se nourir qui a été diffusée à RC il y a quelques mois.

L’émergence des marchés fermiers aux USA ne bénéficie qu’aux riches. Y’a moyen de faire différent ici, non ?

Paul McCartney parle de végétarisme dans une longue entrevue au Guardian.

Pour l’entomologiste Marcel Dicke, les insectes sont la protéine de demain (d’ailleurs, on en mange déjà). Un article de Wired et sa présentation à TED Amsterdam.

La production d’œufs par des poules en liberté est-elle moins dommageable pour l’environnement que la production industrielle ?

La pratique

Je suis assez accro de l’émission Les Chefs à Radio-Canada. Et belle surprise, l’épisode de lundi prochain sera sur le végétarisme. Après l’épisode sur les crustacés ou on riait des filles qui avaient peur des homards vivants, j’ai bien hâte de voir ce que ça donnera !

Peut-être pas ceux de Radio-Canada, mais d’autres sont main dans la main avec les fermiers pour les meilleurs ingrédients. Et pendant qu’on y est, comment les chefs mettent les légumes au cœur de leurs assiettes.

Penser avant d’ouvrir la bouche, c’est aussi être critique devant les guides qui nous disent quoi manger. Le nutritionniste explique brillamment pourquoi il ne suit pas le guide alimentaire canadien.

Qu’est-ce que les fermiers refusent de manger ? Du lait, du boeuf nourri aux maïs, des pommes de terre…

Plutôt qu’un site de la semaine, un compte Twitter à suivre. Docteurcrabe. Une impressionnante source d’information sur l’aquaculture.

Toutes les pommes classées selon leurs saveurs.

Une belle idée de dessert pour ce dimanche d’été : un couscous sucré.

Deux obsessions de la semaine réunies dans une salade de Jae Steele. Le kale et les graines de chanvre (oui, j’ai des obsessions bizarres. Mais c’est bon !)

Une super Google Map qui regroupe tous les restos végés de Montréal.

Le reste

Ça s’invente pas. Le responsable des communications de l’expo agricole de Ste-Hyacinthe s’appelle Karl-André Végétarian…

Petit test : devinez ce que c’est :

La réponse est ici. Et pour apprendre à apprêter ceci, on peut suivre les conseils de Jamie Oliver !

Comment une nouvelle d’une telle importance a-t-elle pu m’échapper ? On sait maintenant qui de l’œuf ou la poule est arrivé en premier. C’est pas rien…

5% des canadiens (soit soit 1,3 million de personnes) préféreraient un Big Mac à une relation sexuelle. Un chausson avec ça ?

The Gazette parle des compétitions d’Extreme Eating et des « Major League Eating », les assos qui regroupent les mangeurs professionnels.