Le petit déjeuner du Cagibi

Si on peut trouver du tofu brouillé dans presque tous les restos newyorkais, les brunchs montréalais sont encore très, très dépendants du travail des poules pondeuses pour leur traditionnel petit déjeuner tardif du week-end. Mais heureusement, on trouve quelques marginaux pour mettre du tofu à la poêle. Et tant qu’à être marginal, pourquoi pas bruncher le mardi ou le jeudi ? C’est possible au Cagibi.

Publicités