Tartelettes glacées pour se faire aimer

Recette de tartelettes crues et végétaliennes à la noix de coco, au rhum, à la lime et à l’avocat

J’étais invitée à un potluck où je ne connaissais pratiquement personne le week-end dernier et j’ai apporté ces tartelettes, inspirées librement d’une recette de Jae Steele. Soudainement, j’avais plein d’amis – et pour cause. Ces tartelettes sont surprenantes (de l’avocat pour dessert?) et absolument irrésistibles. Elles ne contiennent aucun produit animal et sont complètement crues, ce qui serait tout bon pour notre bedon.


Ingrédients (12 tartelettes)

Vous aurez besoin de moules à muffins et d’un robot culinaire (ou de beaucoup de patience!)

Croûte
1 tasse de noix de grenoble crues
1 tasse de noix de coco hachées
1/2 tasse de dates dénoyautées (elles doivent être molles et fraîches)
une pincée de sel

Premier étage : avocat et lime
3 avocats (pas trop mûrs)
1/2 tassse de nectar d’agave ou de miel
Jus de deux limes
Zest de d’une lime

Second étage : crème de cachous
1 tasse de noix de cachous crues qui auront trempé dans l’eau (la plupart des auteurs disent 4 heures; 20 minutes, ça marche aussi).
Eau
un peu (!) de rhum
1 c à thé de vanille
3 c à soupe de sucre
1/4 tasse de noix de coco hachées (facultatif)
Zest d’une lime.

Préparation

Croûte
Mettre les noix et la noix de coco dans le robot; pulser quelque coups. Ajouter les dates, le sel, et mélanger encore pour obtenir une texture uniforme et collante. Transférer dans les moules à muffins et aplatir la croute avec les doigts et une cuiller. Mettre au congélateur 15 minutes.

Premier étage
Rincer le robot. Ajouter la chair d’avocat, le nectar d’agave, le jus de lime, la moitié des zestes et mélanger jusqu’à ce que tout soit crémeux. Retirer les croûtes du congélateur, répartir la crème. Remettre au congélateur au moins 15 minutes.

Second étage
Rincer (encore !) le robot. Égoutter les cachous, les mettre dans le robot avec suffisamment d’eau pour que les recouvrir. Ajouter les autres ingrédients. Bien mélanger jusqu’à l’obtention d’une consistance crémeuse. Il ne faut pas hésiter à ajouter un peu d’eau. Retirer les tartelettes du congélateur, ajouter la crème de cachous, déposer des limes sur le dessus et remettre au congélateur au moins 10 minutes.

Sortir 5 minutes avant de servir.


La crème de cachous
est une base extraordinaire. On peut la sucrer à l’érable pour accompagner des crêpes ou y ajouter de la levure alimentaire pour un goût fromagé (excellent sur des courges et passée à
broil ou simplement comme trempette).

7 Comments

  1. Ça a l’air bien bon tout ça. Curiosité maudite: le miel, on a pas le droit à ça si on est végétalien strict, non?

  2. La question du miel revient souvent quand on parle d’une diète vegan, souvent pour la ridiculiser «tsé, même pas de miel… voyons, les abeilles….». On sait que les abeilles ont un système nerveux complexe. On sait qu’elles pourraient ressentir de la douleur. Et on sait que dans les élevages industriels de miel, des abeiles sont tuées dans le processus (et souvent à la fin de la saison, on tue tout le monde). Dans le doute, plusieurs choisissent de s’en passer, surtout qu’on a de bonnes alternatives comme le nectar d’agave et le sirop d’érable.

  3. J’ai fait la recette originale de Jae Steele ce week-end. C’était ma première expérience de dessert cru maison, et je ne pensais honnêtement pas que ça puisse être si bon. Je prévois en refaire cet été pour profiter encore plus du côté glacé du dessert. Avec le 3e étage que tu proposes, ça doit être indécent!

    En passant, j’ai bien aimé ta conférence dimanche à l’Expo Manger Santé, même si j’ai raté le début… quand je suis passée à la table des éco-blogueuses par la suite, il n’y avait personne.

  4. Oh, c’est gentil d’être passé ! Je suis par contre vraiment déçue de ne pas avoir pu te rencontrer. J’espère qu’on aura bientôt l’occasion de se dire bonjour en personne !

Les commentaires sont fermés.