1646259_3_15f0_pascal-aubry-possede-une-exploitation-de-cent_af487999c411630d1e32326ae67f21ad

Cochonneries

Hier, je signais un premier billet sur le blog de Voir. Je revenais sur la récente décision de McDo d’exiger de ses fournisseurs le retrait des cages et gestation et je faisais un bilan de la situation au Québec, où les producteurs se plaignent de ne pas joindre les deux bouts. Je proposais que le financement de la production porcine soit lié à une amélioration des conditions d’élevage.

Back to the start

Si j’ai écrit ce billet, c’est surtout qu’aux États-Unis ces jours-ci, on parle des conditions d’élevage des porcs comme jamais. La chaîne de restos Chipotle a produit une publicité qui a été diffusée pendant les Grammys et qui expose de façon assez ludique les problèmes de l’élevage industriel. Une belle animation et surtout, la voix de Willie Nelson qui interprète « The Scientist » the Colplay. On a mis le paquet pour pogner !

L’idée sous-jacente à la pub, c’est que Chipotle a revu toute sa chaîne d’approvisionnement et essaie dorénavant de servir des aliments produits plus sainement. Son projet « Food with integrity » s’articule autour de la volonté d’offrir les meilleurs ingrédients cultivés dans le respect des animaux, de l’environnement et des travailleurs. Bien que j’aie quelques réserves sur l’approche, il faut quand même saluer le fait que Chipotle va plus loin que la bullshit marketing habituelle. La chaîne sert des viandes produites sans antibiotiques et a donné plus de deux millions à la fondation de Jamie Oliver l’an dernier. Dans ce vidéo, par exemple, on rencontre un producteur de porcs qui élève ses animaux à l’extérieur.

En France aussi, on parle de conditions d’élevage. Les cages de gestation devront être retirées d’ici un an, un changement difficile pour les producteurs comme on l’explique dans cet excellent dossier publié par Le Monde hier. Les éleveurs français sont coincés entre la productivité et les normes de bien-être animal. Pas simple. À voir aussi, les magnifiques images du portfolio sonore. Les conditions d’élevage présentées dans ce dossier me semblent similaires à celles pratiquées au Québec.

***

Pour aller plus loin, on peut aussi lire l’ excellent dossier sur l’élevage porcin préparé par l’Utiliterre il y a quelques mois.

About these ads

1 Comment so far

  1. Diane Dion

    Je me réjouis à la pensée qu’un jour le sujet du débat concernant les animaux non-humains
    ne sera plus leur exploitation mais bien leur sentience.

Les commentaires sont fermés.