Bilan de mi-saison

Quelques recettes d’été pour profiter des belles journées

Si je me fie à mon calendrier, nous sommes pratiquement à la moitié de l’été. Même si les boutiques semblent pressées de nos traîner avec l’automne avec leurs étalages de rentrée des classes et de cols roulés, on a encore un peu de temps pour faire des réserves de vitamine D et expérimenter avec des recettes estivales. Contrairement aux billets sérieux sur l’aquaculture, les pesticides et la souffrance animale qui peuvent quand même attendre un peu, j’ai accumulé au cours des dernières semaines plein de petites idées qui sont toutes indiquées pour profiter de ce qui nous reste de beaux jours. Alors les voici :

Café glacé de paresseux

J’ai trouvé une façon bien rapide de me faire des cafés glacés. Je fais couler un espresso sur des cubes de glace, puis je verse dans un pot Masson avec du lait d’amande et un peu de sucre. Je referme le pot, je mélange vigoureusement, et voilà.

Thé glacé parfait

Mon ami Ianik dont la soupe a connu un grand succès ici a passé des semaines a développer le thé glacé parfait (il m’en a envoyé trois versions différentes). Encore une fois, son obsession des détails produit des miracles :

  • 3 à 4 c. à thé de thé vert costaud
  • quelques feuilles (4-5) de menthe, de mélisse et de verveine
  • un petit morceau de gingembre pressé (grosseur d’une noix de muscade
  • le jus d’un citron (et/ou la chair du citron haché)
  • miel au goût
  • une pincée de bicarbonate de soude pour enlever l’amertume, si désiré

On infuse le tout 15 minutes sauf le miel et le bicarbonate qu’on rajoute après dans un pichet. On allonge de jus de pomme et/ou d’un tiers de jus d’orange pour lui donner une consistance presque soyeuse. Ensuite, si on veut tout faire comme Ianik, on passe le thé glacé dans le Magic Bullet (ou n’importe quoi qui brasse rapidement) avant de servir pour faire une mousse qui rapppelle la Kilkenny.

La crème glacée de Martin

Il y a deux choses que Martin fait très, très bien dans la cuisine. La vaisselle et la crème glacée. Depuis qu’on a acheté une petite sorbetière l’an dernier, il se l’est approprié et est vite devenu le spécialiste de la crème glacée végan grâce au livre The Vegan Scoop.

Crème glacée vegan au basilic sucré (adapté de Vegan Scoop)

1 tasse de lait de soja (ou d’amande, de riz ou de chanvre). On en prend environ un quart du lait à part dans lequel on dissout 2 càtb d’arrow-root (amarante en français : pas forcément facile à trouver, Rachelle-Béry en a généralement).

Au mixeur, on mélange le lait de soja restant et 3 càtb de basilic frais finement haché.

On met ce mélange dans une casserole à feu moyen et on ajoute 2 tasses de soy creamer : on utilise du Silk pour café, une boisson au soja qui se vend justement par petit contenant 2 tasses (473 ml) et qui se trouve aussi dans certains Rachelle-Béry

On ajoute aussi une demie tasse de sucre (100g). On attend l ébullition puis on retire du feu et on y verse l’arrow-root dissout dans le lait (et si on veut, 1 càtb  de jus de citron ou d’extrait de vanille ). Il faut ensuite réfrigérer le tout durant un minimum de 2h. On ensuite prêt pour la sorbetière.

Il s agit d’ une recette qui peut s adapter avec plein d’ autres saveurs. Il est possible de remplacer le basilic par de la menthe, de la lavande, de la cardamome, de la fleur d’oranger, de la fleur de rose…

Problème: il faut avoir prévu son coup quelques heures à l’avance. Et c’est pas mal plus compliqué que la crème glacée à la banane avec un seul ingrédient.

Crème glacée à la banane ou aux mangues avec un seul ingrédient

J’ai déjà publié cette recette sur Facebook et Twitter mais elle mérite qu’on la répète. C’est parfaite si vous n’avez pas de Martin, de sorbetière ou de temps sous la main. Vous prenez des mangues ou des bananes que vous avez congelé pendant deux heures, puis vous mettez le fruit gelé au robot. J’aime bien ajouter un tout petit peu de lait de coco, mais ce n’est même pas nécessaire. En quelques minutes, vous avez une onctueuse crème glacée complètement décadente mais full santé.

Pains à hamburger maison

La semaine dernière, j’avais une douzaine d’amis à souper et j’ai eu l’idée de faire des mini burgers à partir de la recette des burgers de l’été. Ne sachant pas où trouver des mini pains à burgers végétaliens, j’ai décidé d’en faire moi-même et l’expérience s’avère un franc succès. J’ai utilisé ma machine pour pétrir et faire monter la pâte mais ça se fait évidemment à la main. Il y a plein de recettes sur Internet et je me suis simplement inspiré de la plus simple. L’idée, c’est de faire de petites boules de pâte qu’on va faire cuire au four.

Dans la machine, on combine :

  • 2 tasses de lait de soya
  • 1/4 tasse d’huile végétale
  • 1/4 tasse d’eau chaude
  • 1/4 tasse de sucre non rafiné
  • 5-6 tasses de farine (on peut faire moitié moitié avec de la farine entière et de la farine blanche)
  • 2 càt de sel
  • 2 càtb de levure

Et on met au cycle "pâte". Ensuite, on fait de petites boules (ou moins petites si on fait des burgers réguliers) qu’on laisse monter environ une heure sur une plaque à biscuits recouverte d’un papier saran (les boules vont gagner environ 30%). Puis on ajoute des graines de sésame ou de chia et on fait cuire au four 15-20 minutes à 400.

Les pains berbères

Si vous n’avez pas envie de préparer vous-mêmes vos pains (on vous comprendrait) ou simplement si vous cherchez un pain original pour vos sandwiches, vos trempettes et même au petit déjeuner, vous devriez essayer les pains berbères fabriqués au Québec par Magrebia. On les retrouve un peu partout en quatre saveurs que j’ai toutes pu goûter parce que les propriétaires de Magrebia ont été assez gentils pour m’envoyer plein d’échantillons et que j’en ai racheté quelques fois depuis ! Ma saveur préférée est, de loin, avoine et figues mais on trouve aussi fenouil, nigelle, et céréales et dattes. Les pains sont tendres et moelleux, se conservent super bien et son délicieux frais comme grillés.

Dessert (ou smoothie) express aux fruits frais

Un paquet de tofu soyeux, un peu de lait d’amande, des fruits frais, du sirop d’érable. On met tout ça au robot ou au mélangeur, on ajoute un peu de chocolat, de noix et/ou de céréales, au goût et en quelques secondes, on a un dessert qui rappelle les Sojasun pour une fraction du prix. Si on ajoute un peu plus de lait, on a un super smoothie. Au petit déjeuner ou pour une collation plus protéinée, on peut même ajouter un peu de graines de chanvre. Les graines de chanvre procurent un bon apport en oméga 3 et surtout, en protéines (11g pour 2 càt).

Le foie gras de PETA

On a beaucoup parlé ces dernières semaines du faux foie gras de Peta (enfin, ça dépend toujours de ce qu’on lit, faut relativiser). Toujours est-il que j’ai testé ladite recette qu’on décrirait mieux en appelant mousse de champignons. La chose ressemble d’ailleurs davantage à une mousse de foie gras qu’on achèterait chez Leader Price qu’à ce qu’on cuirait au torchon chez Maxim’s mais comme mousse de champignons bien grasse, c’est parfait. J’ai servi le foie gras en cuillère apéritive sur un chutney de mangue avec un tour petit morceau de Pita Break et les invités en ont redemandé (ce que j’ai refusé, y’a des limites à gaver les invités de gras saturés). À retenir.

2 Comments

  1. C’est vrai qu’ils sont bons les pains Magrebia.

    La recette de foie gras de Peta avait piqué ma curiosité… comme ça a été un succès chez toi, je crois bien qu’il va falloir que je l’essaie!

  2. Content de voir que tu a testé le foie gras végétarien! J’aurais une occasion de l’essayer aussi bientôt! Je suis bien curieux

Les commentaires sont fermés.