Marchand de sablés

Les sablés aux fraises végans de Jae Steele

J’ai déjà parlé de mes souvenirs d’enfance liés aux fraises. Au-delà de la cueillette, je me souviens qu’une fois par année, mes parents m’amenaient chez St-Hubert expressément pour que je puisse manger le shortcake aux fraises. C’était la grande sortie. J’avais droit à l’apéro pour enfants (du 7up avec de la grenadine, bonjour le sucre), à quelques morceaux de poulet avec des frites et surtout, au dessert que j’attendais toute l’année. Du gâteau, des fraises, de la crème. J’avais conservé l’impression que le shortcake aux fraises était une spécialité de St-Hubert et qu’on devait se taper le poulet pour pouvoir en manger jusqu’à ce que je tombe sur la recette de Jae Steele, publiée dans son nouveau livre, Ripe from around here. De vrais sablés entre lesquels on trouve une onctueuse crème de cachous et des tonnes de fraises. Et pour faire un peu fancy, j’y ai ajouté un étage de compote de rhubarbe. Un super dessert prêt en quelques minutes qui nous ramène aux étés de notre enfance à la première bouchée.

L’intérêt de ce dessert, c’est d’abord pour les non-végétaliens de découvrir la crème de cachous. Ça aussi, j’en parle souvent mais faut l’essayer pour être convaincu. Ici, elle remplace admirablement bien la crème fouettée. On découvre aussi avec les sablés à la farine d’avoine une alternative intéressante aux biscuits à base de beurre. Le sablé végan n’a rien à voir avec les shortbreads écossais qu’on connaît, mais justement, parce qu’il semble un peu plus léger, il complète bien la crème de cachous déjà suffisamment riche.

Pour environ 6 personnes. Tout se prépare d’avance, mais on assemble juste avant de servir.

Sablés

  • 2 tasses de farine d’avoine (on prend simplement des flocons d’avoine qu’on met au robot jusqu’à ce qu’ils deviennent poussière !). On peut aussi combiner une tasse de farine d’avoine avec une tasse de farine d’épeautre pour une texture plus douce.
  • 1 càt de poudre à pâte
  • 1 càt de soda
  • 1/2 càt de sel
  • 1/2 tasse d’huile de coco ou de margarine refroidie
  • 1 tasse de lait de coco (en garder un peu pour garnir les biscuits).
  • 1 càt de vinaigre de cidre de pomme

Préchauffer le four à 425F, la grille au centre. Préparer une plaque à biscuits avec du papier parchemin.
Mélanger tous les ingrédients secs, couper la margarine ou l’huile en morceaux plus petits que des pois et ajouter à la préparation. Ajouter le lait de coco et mélanger à la fourchette. Ajouter le vinaigre de cidre et donner 2-3 coups de cuiller.

Former grossièrement les biscuits sur la plaque (disons une douzaine de biscuits). Peindre rapidement chaque biscuit d’un peu de lait de coco, cuire 14 minutes, laisser refroidir une trentaine de minutes.

Crème de cachous sucrée

  • 1 tasse de cachous crus qui ont trempé environ 4h
  • 3/4-1 tasse d’eau
  • 2 càtb de nectar d’agave ou de sirop d’érable
  • 1 càtb d’extrait de vanille

Égoutter les cachous et les rincer.
Mettre tous les ingrédients au robot (en commençant par une petite quantité d’eau) environ 2 minutes, jusqu’à l’obtention d’une crème onctueuse. Ajouter de l’eau si nécessaire.
La crème de cachous se conserve au frigo une semaine et se congèle aussi.

Confiture de rhubarbe (facultatif, mais ça donne un petit kick à la chose)

  • 3 tasses de rhubarbe coupée grossièrement
  • 1/4 tasse de sirop d’érable

On met la rhubarbe et le sirop dans une casserole, sur un feu doux pour 20-30 minutes en mélangeant de temps à autre. Vous en aurez certainement trop, mais vous saurez bien réutiliser vos surplus. Laisser refroidir avant de servir.

Fraises

  • 2 tasses de fraises tranchées
  • 3 càtb de sirop d’érable ou de nectar d’agave

On mélange le tout et on laisse macérer.

Assemblage

Jae suggère de couper les biscuits sur le sens de la longueur. Moi, j’ai préféré les garder tels quels. Vous faites ce que vous voulez. Et on empile biscuit, crème, fraises, crème, rhubarbe, crème… et un dernier biscuit.

7 réflexions sur “Marchand de sablés

  1. Hola… Je t’adore et c’est vrai que la crème de cachou c’est diablement bon, … mais pas autant que la crème fouettée, tu exagères (ou tu ne te rappelles plus ce que ça goûte!) Si un jour je deviens vegan (car tu es entrain de me tirer – pousser? – vers cette option avec tous tes arguments environnementaux, santé, éthiques et (!) intelligents) ce n’est pas la viande que je regretterai, mais bien la crème 35!

  2. on prend simplement des flocons d’avoine qu’on met au robot jusqu’à ce qu’ils deviennent poussière !

    Oh, comme avec un iPad!

    Ça a l’air bien bon, tout ça. Encore une fois.

    Et un très joli titre, aussi.

  3. Ah, tu me mets l’eau à la bouche. Dommage, car je viens juste de cuisiner les fraises de mon fermier… il ne me reste qu’à sortir le dessert du four.

    En tous les cas, j’ai encore plus hâte de passer une nouvelle commande chez Viva Granola pour commander le livre!

  4. J’avoue que la crème fouettée est ce qui est le plus difficile à remplacer. J’ai tout essayé. Les crèmes de soya, le tofu soyeux, les préparations chimiques aux ingrédients douteux. La crème de cachous est ce que j’ai trouvé de mieux. Ça n’a rien à voir avec la crème , j’avoue, mais c’est suffisamment gras et décadent pour me donner l’impression de manger quelque chose de pas santé ;-)

  5. Wow, j’ai découvert le shortcake il y a quelques mois et je rêve d’en refaire ! Ta recette a l’air délicieuse !!

Les commentaires sont fermés.