Dans le nippon, tout est bon

Repas printanier d’inspiration japonaise

Fallait marquer l’ouverture de la terrasse avec son premier souper d’amis de l’été, mais pas en passant la journée devant les fourneaux: la cuisinière aussi avait envie de profiter des 25 degrés. Je me suis laissée inspirer par la fraîcheur, la simplicité et la précision de la cuisine japonaise pour préparer des plats facile mais offrant de vraies surprises au palais. En entrée, des rouleaux de caviar d’aubergine accompagnés de daïkon et de tomates.

Ceux qui me suivent se rappellent que mon caviar d’aubergine avait eu un très grand succès lors du festin d’agnostiques et j’ai donc d’abord choisi de miser sur cette valeur sure. La recette est ici. J’ai servi le caviar d’aubergine en cornets grâce à ma découverte de la semaine, des « soy wrappers » dénichés chez Eden sur l’Avenue du Parc. Ces minces feuilles de soya (non ogm) s’appellent aussi mame nori et remplacent les feuilles d’algues dans les sushis. On les utilise d’ailleurs exactement comme le nori mais ça me semble un peu plus solide et avec un goût plutôt neutre et une texture agréable. On les achète en paquet de cinq – avec cinq couleurs différentes  – pour environ quatre dollars.

L’assiette était garnie de mince tranche de daïkon (que je redécouvre… un goût près du radis mais en plus doux) et de tomates, d’un filet d’huile de truffe, de vinaigre balsamique, de feuilles de basilic et de craquelins.

Le plat principal est tiré de The Artful Vegan du restaurant Millenium dont j’ai parlé souvent. Soba avec sauce miso-wasabi et salade d’algues. La recette originale, qu’on trouve ici proposait d’utiliser des pappardelles de sarrasin que je ne pouvais pas trouver. Je les ai donc remplacées par des soba sarrasin-patate douce absolument géniales. La sauce, à base de tofu soyeux est onctueuse et le wasabi est subtile, mais offre un accent franc à chaque bouchée. On aime aussi l’idée de servir une salade sur les pâtes. Un autre très grand succès.

Et pour dessert, des biscuits au gingembre également de Millenium qu’on trouve là. La douzaine de biscuits a disparu en quelques minutes et ils auraient très bien accompagné une crème glacée à la noix de coco.

Il ne manquait que le cerisier en fleurs et on se serait crus sur une terrasse branchée d’Osaka…

About these ads

1 Comment so far

  1. Voilà un repas qui m’aurait bien plu.

    Les feuilles de soja m’intriguent beaucoup. J’en achèterai le prochaine fois que je passerai près d’Eden. Ce serait l’occasion d’essayer le caviar d’aubergines. Pourquoi pas!

Les commentaires sont fermés.